L'intersection de la ligne continue - la règle et la pénalité pour sa violation

Anonim

Des règles de circulation ont été créées pour les exécuter. L'intersection des marques en trait plein est la principale violation, qui est observée non seulement dans notre pays, mais également à l'étranger. Récemment, en raison du renforcement de la responsabilité pour violation des règles de la circulation, les agents de la police de la circulation ont condamné le contrevenant à une amende, ont établi un protocole et l'ont envoyé devant un tribunal. Le délinquant est souvent privé d'un permis de conduire.

Dans notre pays, aucune loi ne peut prévoir toutes les situations de la vie et sur les routes. Selon la loi de la Fédération de Russie, l’amende pour franchir la ligne continue est comprise entre 1 000 et 1 500 roubles. Vous voulez souvent - vous ne voulez pas, mais vous devez violer cette règle de circulation, et le policier l'interprète de la manière prescrite par la loi.

Le problème que nous avons dans le sang

Violation des règles non seulement dans la mentalité de nos citoyens, mais aussi dans nos routes, nos services routiers, qui oublient parfois simplement de mouiller le pinceau avec de la peinture blanche pour le marquage. Dans certains endroits, il y a des trous ou des bosses qui sont plus faciles à conduire dans la voie réservée que de casser votre voiture à leur sujet. Auparavant, l'intersection d'une ligne de démarcation double ou d'une sortie dans la voie pour effectuer une manœuvre était sanctionnée par une privation de droit ou une amende. Aujourd'hui, en vertu de la législation de la Fédération de Russie, le franchissement de la ligne continue est limité à une amende. Toutefois, dans des cas particuliers que nous considérons plus loin, le délinquant peut perdre ses droits pendant six mois.

Plusieurs types et situations d'intersection de la ligne continue

Considérons chacun des cas séparément.

Le premier cas. L’automobiliste tourne à gauche dans la voie en sens inverse et, par conséquent, dans une ligne continue. Le franchissement d’une ligne complète est puni d’amendes par les inspecteurs de la police de la circulation. L'amende varie de mille à mille cinq cent roubles.

Le deuxième cas. Un passionné de voiture veut tourner à droite tout en ignorant une ligne solide. Cette infraction est également passible d'une amende de mille à mille cinq cent roubles. Cette affaire est également examinée séparément par un agent de la circulation qui peut priver le contrevenant de ses droits pendant six mois au maximum.

Le troisième cas. Tournez à travers le solide. De nombreux conducteurs sont convaincus que pour cette violation, ils risquent la perte de leur permis de conduire. Mais selon les nouvelles règles de la route pour cette violation, une amende est imposée de mille à mille et un mille roubles.

Le quatrième cas. Départ de la cour dans une rue à double sens. Dans ce cas, le contrevenant recevra une amende de cent roubles pour non-respect des exigences prescrites par un panneau de signalisation, dans un cas particulier, il s’agit d’un virage à gauche.

Le cinquième cas que vous avez rencontré à plusieurs reprises lorsque vous tournez à gauche sans atteindre la ligne pointillée. Les conducteurs sont motivés par le fait qu'il reste un compteur ou deux, et je veux être à l'heure tant que le feu vert est allumé. En fait, cette infraction signifie aller dans le trafic venant en sens inverse, ce qui gêne les autres conducteurs et peut conduire à une situation déplorable sur la route. Dans cet épisode, l'automobiliste ne s'en tirera pas avec une simple amende, il perdra ses droits pendant six mois.

Le sixième cas. Franchir une ligne continue lors des dépassements. Le conducteur effectue une manœuvre qui peut entraîner une situation très dangereuse sur la route. Pour l'intersection d'une ligne de marquage continue - amende, privation du permis de conduire pour une période maximale de six mois.

En effectuant une telle manœuvre, le conducteur doit se rappeler qu’il existe d’autres personnes sur la route que lui.

Il arrive souvent que, sur les routes, le conducteur enfreigne le code de la route et traverse la ligne continue. Ces cas se produisent toute l'année non seulement par la faute du conducteur lui-même, mais aussi pour de nombreuses raisons, qui peuvent être attribuées à la force majeure. Une personne n'est pas assurée contre les catastrophes naturelles, les dérives, les routes non nettoyées par les services publics. Parfois, il n’ya pas de ligne solide, mais vous devez y aller. Il y a donc un autre cas avec la sortie nécessaire dans la voie en sens inverse. Considérez-le séparément.

Moyens d'éviter les obstacles sur la route

Dans de nombreux cas, en dehors de la ville, vous conduisez dans votre voiture, écoutez la radio, et soudainement, un embouteillage se produit devant vous en raison d'une panne de voiture. Vous êtes dans un embouteillage, à peine en train de tisser, et vient maintenant le moment où vous approchez de la partie de la route où la voiture est en panne. Vous avez trois options pour résoudre cette situation.

Premier

Attendez que l’automobiliste dépose sa voiture et allez plus loin. Dans ce cas, vous éviterez d'enfreindre les règles et d'attendre que le problème soit résolu.

La seconde

Contournez un obstacle sur le bord de la route ou sur le trottoir. Dans ce cas, vous enfreignez la règle de circulation visée à l’article 12.15 de la première partie (franchissant la ligne continue de la direction), qui entraîne une pénalité de cinq cents roubles s’il s’agit d’un bord de la route.

Troisième

Nous contournons l'obstacle dans la voie opposée. Dans cet épisode, l’automobiliste ne perd pas son permis de conduire, bien qu’il puisse recevoir une amende administrative de 1 000 à 1 500 roubles.

Statistiques de violation

Selon les statistiques de 2013, 2% de la population du pays attendent et tentent d'aider le pauvre type à libérer rapidement la chaussée. 28% contournent un obstacle sur le bord de la route et sur le trottoir et 70% des automobilistes circulent dans la voie opposée. Il ressort de ces données que, de nos jours, presque une personne sur deux enfreint le code de la route et que chaque dixième intersection de la ligne continue conduit à un accident. La conclusion est la suivante: en prenant le volant, vous devez être patient ou avoir les finances pour payer une amende. Après tout, un cas désagréable pour vous et de nombreuses personnes dans lequel personne n’est à blâmer peut toujours se produire, mais cet incident peut affecter non seulement la vie de quelqu'un, mais également le sort de vos proches.

Quoi d'autre peut vous priver d'un permis de conduire?

Peu d’automobilistes savent qu’il existe des situations dans lesquelles ils peuvent perdre leur permis de conduire sans même traverser la totalité de la route. Dans ce cas, l'agent de la circulation routière les priverait de leurs droits et renverrait l'affaire devant un tribunal, même si l'automobiliste semblait dépasser par la ligne de marquage intermittente. Le fait est qu’une personne ne pourrait tout simplement pas remarquer le panneau "le dépassement est interdit" et prendre le véhicule dans la voie en sens inverse. Dans ce cas, l’inspecteur aura tout à fait raison et le tribunal décidera déjà de vous priver de votre permis de conduire pour une période pouvant aller jusqu’à six mois. Telle est la punition pour franchir la ligne continue. La privation du permis de conduire commence à courir dix jours seulement après le prononcé de la sentence. Dix jours vous sont donnés pour faire appel de cette décision. Il existe des situations dans lesquelles la période de confiscation du permis de conduire peut ne pas commencer après dix jours, mais plus tard. Considérez ces situations séparément.

Situations dans lesquelles la période de confiscation du permis de conduire peut être différée

Le premier Si l’automobiliste a fait appel à la plus haute juridiction, la sentence n’entrera en vigueur que lorsque le décret de la dernière juridiction aura été rendu, tout en notant que le conducteur a le droit d’utiliser la voiture et de prendre le volant jusqu’à ce qu’un décret de retrait de son permis de conduire soit délivré.

La seconde Si l’automobiliste ne remet pas son permis de conduire pendant trois jours, la période de retrait de son permis de conduire ne commence pas.

En fait, la deuxième méthode aide le passionné d'automobile à tricher et à conduire sa voiture, comme on dit, avant la première infraction. Selon la pratique des policiers de la circulation, un conducteur n’avait pas remis son permis de conduire pendant environ trois ans ou plus sans enfreindre les règles de la circulation.

En conclusion, je tiens à dire que vous ne devez pas négliger le code de la route, en particulier pour franchir la double ligne continue, car vous n'êtes pas seul sur la route. Et en enfreignant cette règle, vous pouvez interférer avec un autre pilote, qui peut être moins expérimenté dans cette situation.

Si vous enfreignez les règles de la route une fois, vous les enfreignez jusqu'à ce que vous soyez pris et condamné à une amende ou, pire encore, vous ne soyez pas impliqué dans un accident de la route que vous devez reprocher. Dans un accident de la route, vous ne recevrez pas une seule amende, tout dépendra de la nature de l’incident. Ne violez pas les règles de la circulation, respectez-vous et respectez les autres automobilistes.